Après mademoiselle Lepen qui renoue avec la grande tradition paternelle du négationnisme, je vous présente mon sieur Guaino, qui assume clairement la fin de la frontière avec l'extrême droite dans tout ce qu'elle a de plus puant.

Sans commentaire, ca se suffit à soit-même, pis c'estl'occase de l'inscrire quelque part dans la liste de ceux à qui je ferais bien bouffer une part de tarte à la merde. (ma conscience politique est relativement caca prout, je te l'accorde)(mais ces cons-là méritent-ils une vrai débat argumenté?)