C'est des textes que c'est moi-même qui les ai écrit. Si t'aimes pas, tu le dis pas... J'te rappelle que j'ai un ego surdimensionné :-)
10 janvier 2013

Le vers solitaire / Larmes de destruction massive

Je t'avais dit que j'avais repris la plume. T'as gagné deux textes pour le prix d'un. Le premier date de septembre.   Le vers solitaire Je suis là, debout, et je n’ai rien à dire. Ou plutôt, je n’ai rien pu écrire. Je manque de mots, je suis morose, ma prose s’est fait la malle. Avant, c’était il y a une éternité, ça fait ancien combattant mais l’éternité c’est très long. Avant, donc, il me venait une idée, elle repartait dans un texte. Pas toujours terrible, mais souvent potable. Et un jour, il n’y a plus eu de sessions... [Lire la suite]
Posté par Jack Larsen à 12:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

05 septembre 2012

Le vers solidaire

Ca faisait un bail que j'avais plus écrit. Ici, oui. Mais ici, on est dans le journal, pas dans "l'écriture pure", c'est plus facile. (et encore, je me trouve moins bon qu'avant, quand je relis certains vieux billets) Bref, depuis qu'il n'y a plus l'enjeu de la lecture publique des sessions slam, je n'arrivais plus à écrire. Le dernier texte dont j'ai gardé l'intégralité date de fin 2010. 2 putains d'années. C'est long, pour quelqu'un qui aime les mots. ... Hier j'ai appris que le slam se relance par chez moi ce tantôt. Dans... [Lire la suite]
Posté par Jack Larsen à 11:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
29 août 2012

La toile blanche.

Atterrir. Physiquement. De retour. Difficilement. Reprendre pied. Par touches successives. Impressionnisme du retour au temps. Empoigner le stylo. Esquisser un texte. Le jeter. Voir des films. Vouloir en dire quelque chose. Reprendre ses mots. Plusieurs fois. Reprendre le chemin de l'écriture. Reprendre pied. Par pointillisme. Impressionnisme. Impressions présentes. Expression à venir?  
Posté par Jack Larsen à 12:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
25 janvier 2012

Lisboa

Y'a des jours comme ca où t'as rien envie d'écrire. Rien à dire, même pas la verve pour ne rien dire mais le faire pas trop mal. Et pourtant l'écriture te manque. Celle qui sort instinctivement, celle que tu corriges mais à peine avant de la livrer en pâture à ton propre jugement. Et que parfois tu oses "publier". Cette écriture-là te manque, et pourtant elle ne revient pas, comme si elle avait déserté. Esseulé, tu attends, tu tentes d'aligner quelques mots, espérant le retour de la bien-aimée écriture viscérale, sans savoir si elle... [Lire la suite]
Posté par Jack Larsen à 12:29 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
22 septembre 2011

Les territoires que l’homme intègre

Sentiments incomplets de voyage... Il est des pays que l’on croit connaître sans jamais y avoir été. C’est le cas de beaucoup d’endroits dont on nous a tellement parlé que l’on a l’impression d’en avoir déjà foulé le sol sans jamais y avoir mis les pieds. Pour ma part, les noms d’Inde, Népal, Mongolie, Pérou, au-delà de leur sonorité alléchante, me rappellent d’ores et déjà quelque chose, alors que je n’ai jamais vu ces pays qu’en photo, au mieux. Mais j’ai déjà le sentiment qu’ils font écho en moi. Peutêtre à tort. Il est des... [Lire la suite]
Posté par Jack Larsen à 17:05 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
18 mars 2011

Un apprêté pour un conte rendu

Yep!Comment va depuis le temps?Ici ca jerke plutôt bien (mieux). Mais je suis pas mal occupé, et j'ai pas trop le temps de te pondre un post intelligent et/ou drôle. Pas trop envie non plus d'évoquer la (mauvaise) marche du monde, parceque c'est déjà trop fait ailleurs. Alors t'as droit à un texte écrit à la va-vite cette semaine... Un texte vaguement pessimiste encore une fois, désolé. Parceque tout va trop vite, comme une descente trop rapide. Et la chanson en entier   Le conte débute dans un magasin de fringues... [Lire la suite]
Posté par Jack Larsen à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 février 2011

=====~ (pause clope)

Rien à dire. Juste des bribes de bile à déverser. Trois posts avec des mots et des images.(et une musique) Reflets de mon état d'esprit, miroirs de mes états d'âme. Ou comment se prendre pour un artiste maudit...
Posté par Jack Larsen à 15:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 février 2011

L'air conditionné

Normal 0 21 J’me lève la gueule enfarinée, hier soir j’ai du trop picoler. J’ai descendu les picons-bière en même temps que je montais dans l’estime de mes pairs. Pour faire le malin, j’ai lâché deux ou trois vannes sur mon vieux chien. J’aurais mieux fait de lâcher autre chose, ça aurait fait du bruit, mais ça m’aurait évité une certaine aérophagie. Mais j’m’en fout, j’ai l’air conditionné. Après mon café, j’embrasse ma femme et mes enfants, mais je pense à celle qui m’attend. Ma bagnole démarre immédiatement, j’ai... [Lire la suite]
Posté par Jack Larsen à 15:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
25 février 2011

Lâcher la rampe

Normal 0 21 Je me rappelle avoir eu 5 ans. Je revois encore très bien ce grillage auquel je me suis agrippé. Ce grillage qui me retenait prisonnier, je l’ai observé sous tous les entrecroisements. Pénitencier scolaire dont je ne savais pas encore que j’y écoperait de la peine la plus ferme. Ce grillage vert, comme pour me dire que j’étais sauvage et libre, à quel point il était salvateur ! Gardien de ma peine de voir partir celle qui m’abandonnait pour la première fois, il n’a pas su garder mes sanglots. ... [Lire la suite]
Posté par Jack Larsen à 15:08 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
24 février 2011

Objectif subjectif

Yep!Aujourd'hui, un post sans intérêt de transition dans lequel Jack se prend pour un artiss', à défaut de se prendre en main. La seule chose dont je sois sûr à ce jour A tantôt, prends soin de toi.
Posté par Jack Larsen à 16:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :