Jack Larsen & The Phlegmatic Ugly Ponies

28 novembre 2016

La tête dans le Fillon

Bon ben ça y est, on connait globalement la tête d'affiche des prochaines présidentielles.

L'avantage (ironie) de ce système de primaires importées des USA, c'est qu'on prend de l'avance sur les présidentielles, limite on pourrait se passer du premier tour, du coup. Au delà de la vaste galégeade de celle-ci (on n'était pas naïfs, les différences entre les candidats étaient infimes), on est quand même en droit de se poser des questions.

Là on a probablement le seul candidat qui fera un score face aux fachos (ironie encore quand on voit le programme rétrograde socialement protosé par cette tête de noeud et quand on se souvient de son récent passage à Matignon). Je dis pas que j'aurais préféré Juppé, j'ai jamais trop apprécié le choix entre peste et choléra...

Parce que je crois qu'à gauche, faut arrêter de se leurrer, la cerise sur le gâteau de la déconfiture viens quand Valls nous fait une petite sarkozie en chiant allègrement dans les bottes de son actuel président, déjà mis à mal par son bilan et son indécision. Pour le reste, on sait ce que donnent les "petits candidats", dans un système déjà pas ultra fiable à la base mais rendu caduque par les fameuses primaires. *

Bref, au delà du fait que j'aie ma petite idée sur l'issue de la prochaine élection présidentielle, je me pose vraiment la question de Fillon comme rempart "républicain" aux fachos qui cognent à la porte depuis bien trop longtemps. S'il peut "recentrer" un peu l'électorat incertain (je pense aux réacs de la manif pour tous qui le soutiennent), cela suffira-t-il à battre le FN? Est-ce que ca ne va pas juste repousser l'échéance?

D'autre part, je sais pas si au final ca m'angoisse pas plus de savoir ce qui nous attend (avec Fillon, on a "l'avantage" de savoir à quelle sauce on va se faire bouffer) ou de me dire que foutu pour foutu, autant serrer les poings et attendre que ca passe (dans la douleur, mais de toute façon on va pas passer 5 ans très jouasses) en comptant vaguement sur le résultat des législatives pour adoucir un peu la poignée de gros sel?

Que les choses soient claire, quand je parle de foutu pour foutu, j'y mettrai quand même pas la main, faut pas déconner. De toute façon ma carte d'électeur va passer au feu, l'hiver risque d'être long et froid.

Des becs, et si j'arrive à sortir du marasme, tantôt j'te cause culture. Ou autre réjouissance.


 

* Allez, on se fait rapido un état des principaux candidats "de gauche" (on ne rigole pas, ils le croient, eux):

Macron, banquier aux dents longues, ni de droite ni de gauche mais quand même plutôt de droite, par son programme économique déjà (il ne peux pas nous faire la carte du renouveau, son maroquin est trop récent)

Mélenchon, d'accord pour brailler mais qui ne propose rien de très concret quand il ne retourne pas carrément sa veste. Celui qui avait fait un brin vibrer en 2007 est désormais trop instable pour qu'on puisse miser dessus.

Montebourg, désolé mais cracher dans la soupe pour venir la reboire derrière, j'ai beau pas être trop prude, j'trouve ça vraiment sale.

Filoche, que j'aime plutôt bien sans être naïf sur son influence et sa capacité a faire bouger les socialos vers leur gauche...

Hollande? J'etouffe un ricanement. S'il se présente, ca aura au moins l'avantage d'être diablement courageux, et je le pense sincèrement.

Valls, a priori donc, qui nous fait son petit brutus 10 ans après Sarko. Ah ben ça tombe bien, ils ont le même programme.

Hamon? Pas encore déclaré, mais le seul qui aie quelques propositions concrètes encrées à gauche. Dommage qu'il aie un passif chez les socialos mous et qu'il aie toutes les chances de se faire tricard par ces mêmes éléphants.

Les verts ont été très forts, déjà qu'ils n'avaient aucune chance avec Dufflot, mais alors avec l'illustre inconnu Jadot, je crois qu'on ne peut plus rien pour eux...

Le PC est mort, il s'enterre en soutenant Mélenchon.

Je ne parle ici ni de Bayrou qu'est de droite et qui fera juste rigoler dans les débats ni de ceux de droite qui n'ont aucune chance, ni de LePen, dont on ne connait que trop bien le programme et les chances électorales désormais que le boulevard est dammé.

Posté par Jack Larsen à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2016

Un éléphant ça Trump énormément

Bon, j'imagine que t'as eu la nouvelle de cette nuit...

On est bien évidemment d'accord qu'il risque de revenir sur ses propos les plus trash et que y'a de fortes chances qu'il n'applique que la moitié des inepties qu'il a annoncé pendant sa campagne (moitié déjà bien assez inquiétante en soit). Quoique, c'est pas comme si ils avaient déjà eu Bush Jr, y'a qu'à voir où ça a mené.

Une fois de plus les prédictions sondagières des "analystes" se sont bien plantés (les mêmes qui vont commenter demain ce qu'ils annoncaient impossible hier). Le nouveau président des USA est un inculte misogyne et raciste (entre autres, on peut placer ici tout autre qualitificatif approprié, et c'est pas ce qui manque), élu "démocratiquement" (via un système bien imparfait de suffrage indirect)

1ère démocratie mondiale, t'as qu'à voir... (et comparer le résultat avec le nombre de votes exprimés pour chaque candidat, merci le suffrage indirect)

M'enfin nous n'avons de leçon à donner à personne en la matière, ne faisons pas trop les marioles, c'est jamais qu'un avant-goût de ce qui peut (va?) nous arriver.

Voila voila, après le brexit y'a 3 mois, tu vois la probabilité de ce qui risque de se passer dans 6? Comment veux-tu franchement rester optimiste dans un contexte pareil, quand tu vois les guignols qu'on se tape ici (je ne parle même pas d'une gauche inexistante comme depuis 20 ans au bas mot, juste de cette droite de plus en plus décomplexée qui fait la courte échelle à un front national plus malin que jamais)? Comment veux-tu encore croire que notre système électoral peut nous protéger de quoi que ce soit, en l'occurrence ce grand méchant loup contre lequel on nous invective à avoir un "sursaut républicain" depuis trop longtemps?

A force de moins pire (recette appliquée ici depuis 15 ans), on fini par avoir le pire du pire, parfois même en fournissant nous-même le gros sel avec lequele on se fait mettre. Quand tu vois les stratégies proposées comme voter pour un ex repris de justice pour empêcher d'avoir à voter pour un futur repris de justice en opposition au grand méchant loup, j'ai un peu l'impression qu'on me propose de me tirer une balle dans le pied pour oublier que j'ai mal au bras...

On me reproche d'être un désabusé de la politique, c'est faux, ca me passionne encore. Simplement, je pense que notre système ne fonctionne plus, qu'on va droit dans le mur, et que les "élites" appuient sur l'accélérateur, bien aidés par une population qui a arrêté de réflechir au monde dans lequel elle veut vivre. Ou plutôt si, qui a un projet de société dans laquelle la haine, la peur et la bêtise vont primer. Autant dire que je vais avoir du mal a évoluer dans cette société-là...

Calvin, analyste politique

Et même sans aller jusque là et cette vision du dysfonctionnement d'un système électoral, le très bon Freud-is-alive synthétise plutôt bien mon pessimisme.

Ou cet autre, qui rappelle a juste titre qu'en terme de dirigeants plus que limites conseillés par des mecs franchement fachos, on n'a vraiment de leçon à donner à personne.

Je suis pas du genre survivaliste ou quoi, mais j'crois que j'vais garder un shlass sous la main, au cas où, quand même... Ca peut être utile pour se faire un radeau, le jour du déluge (qui ne saurait tarder vu comme c'est parti et vu les dirigeants qu'on se choisi).

Voila, bises affectueuses quand même.

Pour finir, je t'invite à lire ou à relire Matin Brun. ET réécouter Le Tango des élus. Deux textes courts mais suffisants, comme le défini l'auteur du second. Et nécessaires, ne serait-ce que pour se sentir moins seul dans sa tristesse.

 

Posté par Jack Larsen à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 octobre 2016

Le changement c'est maintenu?

Hola.

Je suis vivant hein (au cas où t'en douterais, ce qui serait légitime), et contrairement aux apparences ca va pas causer politique.

Je m'interroge simplement sur le fait que entre hier soir et ce matin, mon activité a consisté à changer 2 choses : Le grip de ma raquette de badminton, et mon sommier (passionnant hein?).

Je ne sais pas ce que ca peut dire de moi, si ce n'est que ma schyzophrénie actuelle entre envie de faire du sport un peu sérieusement et envie de rien foutre pour les siècles à venir commence à se manifester de façon assez visible...

Sinon, j'ai chopé la crève, et c'est assez chiant.

Et sinon, j'ai enfin vu des films classiques plutôt bien, mais pas encore le dernier Dolan (dont on m'a pas dit du bien). (voila une critique cinéma qui fait bien avancer le schmilblick)

Bref, first world problem, vie trépidante, et moi et moi émoi, ligne éditoriale de qualité, tout ça.

Bécots.

Posté par Jack Larsen à 10:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 juillet 2016

La jungle de la loi

T'espérais quand même pas une photo de ladite bibliothèque non? Pour ça faudrait que... j'en prenne, déjà. Bref, t'auras compris que c'est non quoi.

A la place, je te met l'ulcère du jour, quand t'ouvre les infos et que tu tombe direct là-dessus.

Décidément, ils osent tout, ces cons.

Sans compter que le manu quelques jours plus tôt affirmait

Tweet Manuel Valls Brexit écouter les peuples

"Ecouter les peuples", donc interdire/limiter/réprimer les manifestations? Faire l'inverse de ce pour quoi on a été élu? Faire preuve d'une arrogance à toute épreuve en légiférant à coups de 49.3? Bravo Manu, décidément t'es un champion. Tu t'étonneras pas si tu te fait entarter un jour, avec de la tarte à la merde j'espère.

M'enfin ca me permet de te parler de la pépite du moment, puisqu'on parle de travail.

Sans transition, évidemment.

[Image: La-loi-de-la-jungle1.jpg]

Résolument Peretjatko est un doux-dingue qui nous régale à chaque fois.
Entre burlesque débile et poésie décalée pour mettre en lumière une nostalgie sans complaisance d'un cinéma qui l'a visiblement construit et la satire féroce de notre société, entre projets sans queue ni tête (références notamment au pont d'oyapock, toujours pas ouvert 5 ans après la fin des travaux) et exploitation des stagiaires, ou quand la déforestation de la jungle guyanaise rejoint celle du code du travail (CQFD). C'est fin, c'est malin, c'est foutraque, ca fait un bien fou. Peretjatko risque fort de devenir mon chouchou du cinéma français s'il continue...
Les acteurs sont tous très bon, JL Bideau se fait beaucoup trop rare, Amalric aussi dans ce genre de rôles, Macaigne fait du macaigne, Légitimus fait du Légitimus sans forcer (et c'est presque mieux que quand il force), Les second troisièmes et quinzièmes rôles sont absolument parfaits eux aussi et ne se font pas bouffer, y'a vraiment la place pour tout le monde.
Enfin, et si t'as un peu suivi ca ne te surprendra pas, Vimala Pons donne résolument envie de l'épouser à chacun de ses films. Elle a enfin ici un rôle qui sort de la jeune fille frêle et naîve, et use de son côté clownesque avec succès, notamment pour moquer le côté frêle et naïf.

Au delà de ça, c'est vraiment l'actrice la plus douée du moment a mon sens, chacune de ses apparitions dévoile un registre nouveau, a suivre avec attention.

Afficher l'image d'origine
"Attention, cette fille est dangereuse" (pour les coeurs d'artichaut) => Ca c'est un clin d'oeil à son film précédent, "Marie et les naufragés", que j'ai pas fait de chronique je crois, mais qu'est vraiment réjouissant aussi, une bouffée d'air frais avec de chouettes acteurs et un ensemble plutôt réussi.

Bref, faut que tu voie La loi de la jungle. Mais comme y'a de fortes chances que je l'achète à sa sortie en DVD (comme La fille du 14 Juillet, le précédent de Peretjatko, déjà excellent de foutraquerie intelligente), bah tu pourras venir le voir à la maison. Et comme l'écran est dans la bibliothèque, la boucle sera bouclée (celle de ce post en tout cas).

Bisous.

Posté par Jack Larsen à 11:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 juin 2016

Check

Yep!

J'suis vivant, hein, juste des projets et des aléas divers qui me prennent du temps.

Rien de grave, mais du coup pas trop suivi l'actu ces derniers temps (et j'imagine que c'est pas plus mal), donc pas grand-chose à raconter.

Allez, j'ai un jeu pour te faire patienter : devine ce que ça représente. (y'a rien à gagner, comme d'hab')

Un indice tantôt, et la réponse dans quelques jours.

Posté par Jack Larsen à 16:26 - - Commentaires [7] - Permalien [#]