Jack Larsen & The Phlegmatic Ugly Ponies

08 janvier 2018

Wake me up before you frigo

Allez, parcequ'on est foufous, un deuxième post, l'année commence fort.

Alors non je vais pas te parler politique, y'a déjà suffisamment de quoi se marrer (ou pas) en lisant les "vrais" journaux.

Je vais pas te parler non plus de Johnny ou de France Gall. Pour ça t'as Paris Moche et Galeux. Ou ton troquet préféré, en général même chez les bourgeois ca en cause, même si c'est pour en faire des mauvaises vannes sur fond de mépris de classe.

Non, j'vais te parler insomnies et où ca peut mener. J'vais pas te décrire l'insomnie, le truc qui fait que tu pionce bien pendant 1/2h ou 2h, puis que tu te réveilles sans savoir pouquoi, et que tu passes 4h d'affilée à cogiter les yeux grands ouverts. Et qu'évidemment quand sonne le réveil, tu commencais a peine ta vraie nuit... Bref, le truc qui rend dingue, vénère, et contre lequel y'a pas de remède miracle (ou alors je l'ai pas trouvé). Le vice du truc, c'est que même bouquiner tu peux pas, parceque ton cervelet tourne à plein régime, fais 15 fois le tour des questions existentielles et de trucs hyper futiles, tout ca étant au même degré de réflexion. J'te raconte pas le merdier dans ta tête quand à la question "de quoi vais-je mourir et dans combien de temps?" succède un truc du type "mais au fait, ca marche comment une serrure?".

Alors pour la première question j'suis pas Irma mais j'espère que ca ira vite et que ce sera pas demain. Pour la seconde, t'auras peut-être appris un truc grâce à ce post

clé

Voila voila, J'te souhaite de bien dormir. Si non, je compatis. Mais ca va hein, on s'y fait.

Et puis quelques fois c'est rigolo. La dernière fois, j'ai commencé à élaborer une BD qui se passerait dans une cuisine avec des objets qui parlent, et le frigo dirait a un moment au toaster "lâche-moi le bac à légumes"...

Pas besoin de drogue, une bonne insomnie fait très bien le job.

Allez, zoubis et bonne nuit.

Posté par Jack Larsen à 10:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 janvier 2018

La poutre de perlimpimpin

J'imagine que depuis le temps sans nouvelle, t'as fini par te barrer (et je comprendrais).

Si malgré tout t'es resté, lectorat adoré (enfin lectorat, j'ai bien conscience de ne m'adresser qu'a 2 personnes maxi hein), bah saches qu'il m'ai rien arrivé de grave, mais qu'un ulcère politique ne donne jamais une bonne chronique, et que en terme de culture, j'ai rien réussi à écrire de potable sur ce que j'ai vu/lu/écouté. Et que de mes quelques crapahutages, j'ai oublié de tirer des images.

Bon en même temps faut pas se leurrer hein, nos vies sont pas si passionnantes qu'elles méritent leur billet quotidien non plus.

Quant au reste, je pense en avoir assez dit sur la politique pour que tu saches ce que j'en pense, globalement.

Pour ce qui est de la culture, comme je crois que j'ai la mémoire qui s'fait la malle, faudrait que j'prenne des notes, histoire de pouvoir au moins sortir un récap' régulier de c'que j'ai aimé, ou pas. Mais comme c'est combiné à une flemme chronique, on est mal barrés.

M'enfin surtout, faut être honnête lectorat. Depuis toutes ces années, je t'abreuve de mes conneries, mais faut avouer qu'à quelques exceptions près tu donnes plus des masses de signe de vie. Alors venir me reprocher de plus écrire, je dirais que ce serait un peu l'opinel qui se fout de la charcuterie...

(oui, tout ça pour ça, vicieux le con hein?)(mais j'tâche de m'y remettre tantôt quand même, enfin j'essaie)

Posté par Jack Larsen à 10:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 mai 2017

Pays des droits dans ses bottes

Hola!

Ca faisait longtemps, mais va pas croire que j'ai plus envie d'écrire c'est juste que j'faisais d'autre trucs plus importants pas mal non plus. Genre profiter du soleil, des copains, se mettre un peu sérieusement à la photo (si t'es sage, que la péloche est pas foutue et que le résultat est correct, j't'en posterai peut-être) et surtout arrêter les infos (en tout cas plus en intraveineuse). Et crois moi ou non mais mon ulcère va vachement mieux.

Bon par contre, quelques fois il se réveille, comme quand je lis ce rapport, dont on se doutait un peu du contenu, mais qui vient confirmer quelques trucs. Le pays des droits de l'homme, du siècle des lumières, toussa toussa.... J'crois qu'on a enlevé quelques ampoules depuis 2 siècles...

Allez, à tantôt, promis

 

 

Posté par Jack Larsen à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 avril 2017

du libre arbitre

Bon, on en est là, c'était malheureusement prévisible et c'est la deuxième fois en peu de temps.

Avant toute chose, est-il besoin de préciser que je sais faire la distinction entre ennemi et adversaire. Que la question de lutter contre le fascisme ne se pose pas pour moi. Qu'il y a un candidat "moins pire" que l'autre (dans les guillement, inclure la loi travail passée au forceps, ce n'est pas rien pour du moins pire).

Mais je commence à être hérissé par le moins pire. Surtout quand on me le présente comme la seule alternative possible, comme si c'était inéluctable, et qu'on ne pouvait rien faire d'autre, de mieux. Cet aveux de faiblesse, cett abdication me laissent pantois.

Soyons clairs, ca m'angoisse, ca me pose question, c'est loin de me réjouir, je suis pas sûr de mon attitude, mais je crois que chacun est assez grand pour décider ce qu'il y a à faire, sans avoir besoin de la suplication, de l'injonction (toute bienveillante soit-elle), de la culpabilisation, du chantage, voire de la menace ambiante.

Lâchez nous la grappe avec vos certitudes, et posons-nous au moins quelques questions:

Qu'est-ce qu'on a fait depuis 30 ans pour en arriver là?

Qu'est-ce qu'on a retenu de la leçon de 2002 et de l'attitude qui a suivi?

Qu'est-ce qu'on a fait au quotidien pour éviter cette dérive droitière?

Quand est-ce qu'on remettra en question nos petits accomodements journaliers (et journalistiques) avec un discours de plus en plus nauséabond?

Est-ce qu'on va continuer longtemps à se faire peur comme ça?

Qu'est-ce qu'on fait pour endiguer ça?

Vraiment, je veux dire, pas une indignation de 15 jours tous les 15 ans (indignation de moins en moins forte d'ailleurs, ou seulement de facade, signe d'une accoutumance qui m'horrifie).

Rendez-vous le 8 mai au matin, avec une gueule de bois plus ou moins forte. A chacun de choisir librement son alcool, en toute connaissance de cause et en tout état de cause.

Posté par Jack Larsen à 14:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 avril 2017

Riton le ripou

Après mademoiselle Lepen qui renoue avec la grande tradition paternelle du négationnisme, je vous présente mon sieur Guaino, qui assume clairement la fin de la frontière avec l'extrême droite dans tout ce qu'elle a de plus puant.

Sans commentaire, ca se suffit à soit-même, pis c'estl'occase de l'inscrire quelque part dans la liste de ceux à qui je ferais bien bouffer une part de tarte à la merde. (ma conscience politique est relativement caca prout, je te l'accorde)(mais ces cons-là méritent-ils une vrai débat argumenté?)

Posté par Jack Larsen à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]