Jack Larsen & The Phlegmatic Ugly Ponies

05 juillet 2016

La jungle de la loi

T'espérais quand même pas une photo de ladite bibliothèque non? Pour ça faudrait que... j'en prenne, déjà. Bref, t'auras compris que c'est non quoi.

A la place, je te met l'ulcère du jour, quand t'ouvre les infos et que tu tombe direct là-dessus.

Décidément, ils osent tout, ces cons.

Sans compter que le manu quelques jours plus tôt affirmait

Tweet Manuel Valls Brexit écouter les peuples

"Ecouter les peuples", donc interdire/limiter/réprimer les manifestations? Faire l'inverse de ce pour quoi on a été élu? Faire preuve d'une arrogance à toute épreuve en légiférant à coups de 49.3? Bravo Manu, décidément t'es un champion. Tu t'étonneras pas si tu te fait entarter un jour, avec de la tarte à la merde j'espère.

M'enfin ca me permet de te parler de la pépite du moment, puisqu'on parle de travail.

Sans transition, évidemment.

[Image: La-loi-de-la-jungle1.jpg]

Résolument Peretjatko est un doux-dingue qui nous régale à chaque fois.
Entre burlesque débile et poésie décalée pour mettre en lumière une nostalgie sans complaisance d'un cinéma qui l'a visiblement construit et la satire féroce de notre société, entre projets sans queue ni tête (références notamment au pont d'oyapock, toujours pas ouvert 5 ans après la fin des travaux) et exploitation des stagiaires, ou quand la déforestation de la jungle guyanaise rejoint celle du code du travail (CQFD). C'est fin, c'est malin, c'est foutraque, ca fait un bien fou. Peretjatko risque fort de devenir mon chouchou du cinéma français s'il continue...
Les acteurs sont tous très bon, JL Bideau se fait beaucoup trop rare, Amalric aussi dans ce genre de rôles, Macaigne fait du macaigne, Légitimus fait du Légitimus sans forcer (et c'est presque mieux que quand il force), Les second troisièmes et quinzièmes rôles sont absolument parfaits eux aussi et ne se font pas bouffer, y'a vraiment la place pour tout le monde.
Enfin, et si t'as un peu suivi ca ne te surprendra pas, Vimala Pons donne résolument envie de l'épouser à chacun de ses films. Elle a enfin ici un rôle qui sort de la jeune fille frêle et naîve, et use de son côté clownesque avec succès, notamment pour moquer le côté frêle et naïf.

Au delà de ça, c'est vraiment l'actrice la plus douée du moment a mon sens, chacune de ses apparitions dévoile un registre nouveau, a suivre avec attention.

Afficher l'image d'origine
"Attention, cette fille est dangereuse" (pour les coeurs d'artichaut) => Ca c'est un clin d'oeil à son film précédent, "Marie et les naufragés", que j'ai pas fait de chronique je crois, mais qu'est vraiment réjouissant aussi, une bouffée d'air frais avec de chouettes acteurs et un ensemble plutôt réussi.

Bref, faut que tu voie La loi de la jungle. Mais comme y'a de fortes chances que je l'achète à sa sortie en DVD (comme La fille du 14 Juillet, le précédent de Peretjatko, déjà excellent de foutraquerie intelligente), bah tu pourras venir le voir à la maison. Et comme l'écran est dans la bibliothèque, la boucle sera bouclée (celle de ce post en tout cas).

Bisous.

Posté par Jack Larsen à 11:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 juin 2016

Check

Yep!

J'suis vivant, hein, juste des projets et des aléas divers qui me prennent du temps.

Rien de grave, mais du coup pas trop suivi l'actu ces derniers temps (et j'imagine que c'est pas plus mal), donc pas grand-chose à raconter.

Allez, j'ai un jeu pour te faire patienter : devine ce que ça représente. (y'a rien à gagner, comme d'hab')

Un indice tantôt, et la réponse dans quelques jours.

Posté par Jack Larsen à 16:26 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
30 mai 2016

J'pardonne tout, j'oublie rien

Rien que pour cette formule qui me rappelle le mantra "je pardonne à ceux qui m'ont offensé mais je garde la liste", je t'invite à aller régulièrement voir le blougue de l'indécise:

http://ouimaispastrop.tumblr.com/

Pour tout le reste aussi, évidemment, ce mélange de poésie et de cynisme qui donne un résultat aigre-doux réjouissant à souhait.

C'était le conseil littéraire du lundi, parceque quand on n'a rien à raconter, autant laisser parler ceus qui le font bien.

Posté par Jack Larsen à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mai 2016

klmtr

Parce que ca faisait un sacré bail, parceque la route promettait d'être chouette, parcequ'il faisait beau, parceque quitte à dire au revoir aux copains, autant le faire avec panache.

C'était dur, mais bon (j'te vois venir avec tes allusions salaces)

Musique d'ambiance Johnny Cash "I Hung My Head" (chanson de Sting)

On allume le GPS

Les premiers kilomètres ressemblent à un chemin de croix

Les suivants aussi, du dénivellé, petite forme, mais on va pas se plaindre

Sur le straces de Louis Pergaud

Après coup j'ai calculé, y'avait effectivement un peu de dénivellé (dans les 1300m en cumulé)

Boeuf improvisé(et on l'a pas volé celui-là)

Le reste appartient à ceux qui se couchent tard

A tantôt.

Posté par Jack Larsen à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 mai 2016

Peur de rien

Putain mais ils osent tout ces cons.

A propos des blocages de raffinerie (qui me fait plutôt marrer, quand je vois les blaireaux aller faire la queue des plombes de peur de manquer d'or noir)

FH : [je ne peux]«ignorer, négliger ce qui se passe, considérer que ça ne mérite pas une forme de respect par rapport à ceux qui ont des revendications légitimes». «Mais ça ne me conduit pas non plus à accepter ce qui est aujourd'hui un blocage qui est fondé simplement par une stratégie portée par une minorité» (france Culture, le 24/05/2016)

MV : «L'idée d'un conflit frontal, c'est vieux, c'est ancien, c'est conservateur. Prendre ainsi en otage les consommateurs, notre économie, notre industrie... Continuer des actions qui visent à faire retirer le texte mais ça n'est pas démocratique» (Europe1, le 24/05/2016)

Venant de mecs qui font passer en force des lois contre lesquels une mobilisation importante dure depuis des mois, ils te sortent ça comme ça à la cool...

(les bras m'en tombent)

Heureusement, y'a quelques (trop rares et malheureusement dérisoires) bouffées d'oxygène et d'espérance... Comme cette tribune de Noël Mamère

Posté par Jack Larsen à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]